Les Amis des Orgues de Clermont-l'Hérault

fêtent leur 19ème anniversaire avec

le 12ème
Festival Musiques & Passions

Pour passer à la description détaillée d'un concert, cliquez sur '' En savoir + ''

 

Date
Heure

Ville
Lieu

Programme

Musiciens

12ème Festival Musiques & Passions

dimanche
10 février 2019
à 18h

Mardigraves

vous aurez l'occasion d'entendre contrebasse, tuba, euphonium, basson, violoncelle et encore une fois l'exceptionnelle octobasse de Nicola Moneta 

En savoir +

Nous vous proposons la 24ème édition du Festival Mardi Graves qui aura lieu du 4 au 14 février 2019 en Languedoc Roussillon et dont la thématique est cette année 'Génération Basses', cette édition marquant le 25ème anniversaire du Festival, l'occasion d'un Hommage à Jacques Cazauran.

 

Dimanche
14 avril2019
à 18h.

Ulrike Van Cotthem, soprano,
et Igor Morosov, premier baryton du Bolchoï

Conrad Wilkinson, piano

duos d'opéra de Mozart, Verdi, Léhar, Bizet...

En savoir +

Une "Soirée à l'Opéra"

avec Ulrike Van Cotthem, soprano, et Igor Morosov, baryton. Au programme: des célèbres airs et duos d'opéra de Mozart, Verdi, Léhar, Bizet... Les deux solistes seront accompagnés au piano par le pianiste-concertiste Conrad Wilkinson.

Dimanche
23 juin 2019
à 18h.

 Église de Villeneuvette

Duo Bouclier

En 2015 ils avaient transporté le public Clermontais

Ils sont de retour !!!

Youtube

Les écouter pour se souvenir

En savoir +

"Romantiques..."


Prélude C. Franck
Mélodie d’Orphée et Eurydice C.W. Glück
Kalina Krasnaja V. Semionov
Rondo Capriccioso V. Zolotarev
Meditango A. Piazzolla
Impasse F. Angelis
Canzonetta P.I. Tchaïkovsky
Tango pour Claude R. Galliano
Hiver A. Chalaïev

 

Dimanche
4 août 2019
à 18h.

 Église de Villeneuvette

ISHTAR,

c'est la rencontre de Maëlle Duchemin et Maëlle Coulange, deux musiciennes
passionnées par les nouvelles musiques traditionnelles. Ensemble, elles tissent de leurs cordes
un univers ciselé et poétique où se mêlent des compositions instrumentales, des
improvisations et des chants puisés dans le creuset des musiques modales de la Grande
Méditerranée.

Les écouter

En savoir +

Aux sources...
hors des entiers battus

Après trois ans d'évolution sur scène (Apéros musicaux des Nuits de Fourvière, Festival
Musiques en Vercors, Festival Poussière du Monde à Genève, Rencontres Internationales de
Harpes Celtiques de Dinan, etc.), ISHTAR a sorti en juillet 2018 son 1er album intitulé
"Musiques à Cordes Désorientées".

Dimanche 25 août 2019 à 18 heures  

Église St. Paul de Clermont l'Hérault 

THE GLORY

GOSPEL

SINGERS

de New York, Etats-Unis 

Après avoir eu du succès pendant les tournées internationales dans les 19 années passées, The Glory Gospel Singers osent à nouveau faire „le grand saut à travers l'Atlantique“ en 2019 pour enthousiasmer les européens avec des chansons inoubliables, vives et expressives, issues d'un nouveau programme de gospel encore plus impressionnant. Pour chaque tournée le choeur est composé à nouveau par la directrice Phyliss McKoy Joubert. Cette année le groupe se produira en Allemagne et en France.

En savoir +

 

Le programme


The Glory Gospel Singers Are Here!
Kumbaya
I Will Follow Him
Amazing Grace
Ezekiel
If My People
Joyful Joyful
Oh When the Saints
Down By the Riverside
Swing Low Sweet Chariot
We Shall Overcome
The Lord's Prayer
The William Tell Ouverture, arr. by Phyliss
McKoy Joubert
Stand on the Word
I Opened My Mouth
If You Give
Shout!!!!

         
         
         
 

 Mardigraves

Avec le soutien actif des municipalités de Saint Jean de Védas (le Domaine du Terral restant le centre de gravité du Festival) et de Lavérune, et forts de partenariats efficaces avec les Conservatoires de Narbonne, Perpignan et Avignon ainsi qu'avec l'école de musique de la Vallée de l'Hérault (Gignac), nous sommes heureux de pouvoir proposer cette année encore de multiples activités: stages de contrebasse et tuba, atelier pour jeunes contrebassistes et jeunes tubistes, masterclass, concerts...

Au gré des concerts et masterclass, vous aurez l'occasion d'entendre contrebasse, tuba, euphonium, basson, violoncelle et encore une fois l'exceptionnelle octobasse de Nicola Moneta.

Le Festival 2019 sera aussi l'occasion d'une création mondiale d'une oeuvre pour 3 instruments graves commandée par le Festival à Claude Henry Joubert, qui sera l'invité d'honneur de l'édition 2018, cette création étant le fil rouge du Festival.

Nous espérons que vous aurez plaisir à venir écouter et rencontrer les autres musiciens invités pour cette nouvelle édition : Matthieu Ané, Harumi Baba, Bastien Baumet, Alberto Bocini, Jonathan Camps, Cédric Carlier, Magali Cazal, Bernard Cazauran, Florent Dath, Bruno Ducret et "les Tromano" (Yorrick Troman, Yann Dubost et Félicien Brut), Hélène Labarrière, Nicola Moneta, Olivier Thiéry , Théotime Voisin.

 

Ulrike Van Cotthem, soprano,
et Igor Morosov, baryton

Conrad Wilkinson (piano)

Venez partager une "Soirée à l'Opéra" avec Ulrike Van Cotthem, soprano, et Igor Morozov, premier baryton du Bolchoï théâtre à Moscou et soliste à la Staatsoper de Vienne.

Au programme: des célèbres airs et duos d'opéra de Mozart, Verdi, Léhar, Bizet... Les deux solistes seront accompagnés au piano par le pianiste-concertiste Conrad Wilkinson.

THE GLORY GOSPEL SINGERS de New York, Etats-Unis 

Après avoir eu du succès pendant les tournées internationales dans le 19 années passées, The Glory Gospel Singers osent à nouveau faire „le grand saut à travers l'Atlantique“ en 2019 pour enthousiasmer les européens avec des chansons inoubliables, vives et expressives, issues d'un nouveau programme de gospel encore plus impressionnant. Pour chaque tournée le choeur est composé à nouveau par la directrice Phyliss McKoy Joubert. Cette année le groupe se produira en Allemagne et en France.

Le choeur a été fondé en 1995 sous le nom de „WWRL Community Chorale“ avec environ 70 chanteurs venant de plus de 50 communautés new-yorkaises. La raison était la nécessité de faire connaître le gospel dans le monde entier pour unir le monde pour la paix et l'amour. Aujourd'hui, le choeur est composé de plus de 300 chanteurs pour pouvoir chanter dans plusieurs pays en même temps. Avec un professionalisme musical de très haut niveau, le groupe fait preuve de la vivacité unique de la culture des églises noires américaines. Les chansons pleines de passion, d'amour et d'inspiration expriment leur croyance profondément enracinée ainsi que leur souvenirs transmis du temps de l'esclavage et de l'humiliation. Les vêtements colorés, les gestes imposants, la simplicité et l'authenticité des chanteurs fascinent le public. Ce n'est pas seulement chez les chanteurs, mais aussi chez les auditeurs que l'on voit couler de temps en temps une larme d'émotion. Quand le choeur chante et applaudit et entraine l'église avec des mouvements rythmiques, il ne faut pas longtemps pour que le public se mette aussi à danser. Leurs chansons nous font tous vibrer!

Le début de la musique afro-américaine est lié avec l'esclavage qui a amené plusieurs millions de personnes de l'Afrique à l'Amérique. A cause de la perte de la famille et du réseau social dans les tribus, les esclaves se sont
sentis entièrement isolés. Pour les esclaves le chant était la seule possibilité d'exprimer leur nostalgie. C'était la seule chose que les esclavagistes ne pouvaient pas leur voler. D'autre part, le chant servait de divertissement aux blancs.

La musique a uni les escalves et leur a aidé à supporter la fatigue et la monotonie du travail. Elle leur servait également de moyen de communication. Dans les chansons les esclaves exprimaient leur foi et l'espoir d'ête libéres un jour. Les esclaves pouvaient cacher des descriptions de personnes et des informations dans une chanson sans avoir peur d'une punition.

Dans les années soixante-dix du 18ème siècle les afro-américains ont commencé à organiser leur propre paroisse. Un des éléments les plus importants de leurs chants était le principe du „call and response“. C'est à dire: le chanteur chante une ligne et les auditeurs la répètent. De telle façon, chacun a participé à l'office et l'atmoshère était très intense et vive.

Le duo Bouclier

Un duo exceptionnel !

Issus d'une famille de musiciens, Dimitri et Julien Bouclier s'imposent aujourd'hui comme de véritables virtuoses de leurs instruments.

Si violon et accordéon riment souvent avec musique de l'Est, ce duo transporte leur public vers des terres inconnues qui appellent le respect et invitent au voyage. Dimitri et Julien Bouclier impressionnent déjà par le lyrisme, la liberté, l'engagement et la simplicité des grands interprètes. Les œuvres qu'ils nous font entendre sont arrangées par leur soin et nous permettent de découvrir l'accord parfait qui peut exister entre ces deux instruments.

​Après plusieurs participations dans des magazines de France Musique en été 2011, Gaëlle Le Gallic lui consacre une émission «Concert de midi et demi Jeunes Interprètes» en avril 2012 d'après le concert donné à Radio France en mars 2012. 

Depuis, le duo s’est produit partout en France et en Europe dans de prestigieux festivals (Festival Radio France Montpellier, Lille Piano Festival, Festival Européen Jeunes Talents, Festival de musique de Chambre d’Arcachon, Cully Classique, Festival International de Kragujevac, Festival des Lumières, Flâneries Musicales de Reims, etc.)

Au programme : De grandes œuvres baroques et classiques de Vivaldi, Vitali à la chaleur des tangos argentins avec Piazzolla en passant par la splendeur du répertoire russe et des compositions de Zolotarev, Voïtenko, Chalaïev.

Le duo a bénéficié des conseils de grands pédagogues tels : Marie-Annick Nicolas, Thierry Bouclier, Jean-Ter Merguerian et Jean-Jacques Balet à la Haute Ecole de Musique de Genève où, à l’examen final de musique de chambre, ils reçoivent la note maximum.

Il se produit en concert depuis 2005. Dès ses premiers concerts, le duo a été parrainé par Marie-Annick Nicolas. En octobre 2008, il se classe 5ème au Prix International de Musique de Chambre de Glasgow et 2ème au Concours International de Musique de Chambre de Castelfidardo. En 2009, il participe aux concerts "Jeunes Talents" et est invité à jouer en première partie de récital de  M-A. Nicolas et F. Daudet puis de F-R Duchable. En octobre 2009, il remporte le 1er prix au Concours International de Roubaix.

Le premier cd du duo sortira en 2017 chez Klarthe Records.

 

Biographies ISHAR

Maëlle Coulange est une multiinstrumentiste autodidacte, née à Privas en 1985. Elle découvre les instrumentsà cordes pincées à l'âge de 17 ans. Elle étudie les musiques traditionnelles de France et d'Irlande auprès de Jean Banwarth, puis se
forme aux musiques modales anciennes et orientales ainsi qu’à l'improvisation. Elle découvre à cette période le oud oriental et le rabab afghan, ainsi que le cistre médiéval, dont elle travaillera la technique et les sonorités lors des masterclasses proposées par Henri Agnel aux Baux de
Provence. Elle a joué depuis 2006 dans divers groupes de musiques traditionnelles française et irlandaise (L'Accord des Muses, Arann, le Gillie McPherson Trio, Elven), ainsi que dans des ensembles de musiques médiévales et Renaissance (l'Ensemble Ishtar, la Compagnie de
l'Aloete). En 2014 elle participe à la création du conte musical oriental SIRAAB à Paris aux côté d’Alexia Martin. En 2017, elle étudie la musique persane (târ, zarb) auprès de la musicienne Shadi Fathi, à Marseille grâce à une bourse de la FAMDT et de l’ADAMI et travaille
la musique ancienne avec Efren Lopez en Espagne. Elle crée le duo ISHTAR avec Maëlle Duchemin fin 2015 avec lequel elles donnent une trentaine concerts par an. Le reste de son travail est consacré à diverses collaborations en musiques anciennes, à ses concerts en solo et à son activité de calligraphe.

Maëlle Duchemin est harpiste et chanteuse. Elle étudie la harpe pendant 10 ans au Conservatoire National de Région de Caen et travaille également la technique vocale au sein du choeur
spécialisé du CNR de Caen. Elle a découvert l'univers des musiques de tradition orale vers 15 ans en participant aux Rencontres Internationales de harpe celtique de Dinan. Elle y rencontre Elisa Vellia qui l'a initié à la musique grecque. Elle a suivi
plusieurs stages avec Elisa Vellia en Bretagne, dont l'enseignement lui permet de réunir ses compétences de chanteuse et de harpiste. Installée en Ardèche, elle a pratiqué la musique irlandais avec le groupe Elven où elle rencontre Maëlle Coulange. Elles fondent
ensemble le projet ISHTAR en 2015. Maëlle enseigne également la harpe à leviers et co-organise avec Elisa Vellia « Les Journées d’Ulysse », le premier festival de harpes, chant et musiques d'ailleurs en Ardèche. Par ailleurs, depuis fin 2017 elle accompagne l'autricecompositrice
Béryl B et ses chansons poétiques en français, aux côtés de Jordy Martin à la contrebasse dans leur projet de chansons « franco-folks » en trio BICHE.

 
 
 

Gaspard
Dehaene

Le pianiste virtuose de retour à Clermont

Gaspard Dehaene
 Né le 19 mai 1987, Gaspard Dehaene commence à étudier le piano à l'âge de cinq ans avec Anne Billant, ancienne élève de sa marraine Catherine Collard. D'abord passionné de tennis, il s'oriente définitivement vers la musique à 16 ans. Il est reçu en 2004 au CRR de Paris en cycle spécialisé, dans la classe d'Anne-Lise Gastaldi. Il termine parallèlement ses études générales au lycée Racine en horaires aménagés, obtenant son bac S en 2006.
 En juin 2006, il obtient le DEM (premier prix) de piano, puis au mois d'octobre suivant, il est reçu au cycle supérieur du CRR. Son parcours sera couronné en juin 2007 par un DEMS (diplôme de fin de cycle supérieur) à l'unanimité.
En février 2007, il est admis au CNSM de Paris dans la classe de Bruno Rigutto.
Depuis septembre 2010, il suit l'enseignement de Denis Pascal, et obtient son Master 2 mention très bien en mai 2012.
Lauréat lors de plusieurs concours internationaux en France (3e prix au concours d'Ile de France en mai 2004, et au concours de Mayenne en 2009), en Espagne (2e prix du concours international des jeunes pianistes de San Sebastian en mars 2007).

En juin 2011, il remporte le Grand Prix du concours international Alain Marinaro, ainsi que le Prix du public, à Collioure.
Il approfondit l'étude de son art en participant aux master-classes de P. Amoyel, G. Pludermacher, J. Rouvier, K. Hellwig, R. Gothoni, J.C. Pennetier et A. Ciccolini.
Le 1er février 2008, il se produit dans le cadre de La Folle Journée Schubert à Nantes. Gaëlle Le Gallic l'a alors invité à jouer dans son émission « Dans la cour des grands » sur France-Musique.

Le 4 février 2008, il a eu la chance exceptionnelle de créer à Paris une pièce de Pierre Boulez Une page d'éphéméride au cours d'un concert où se donnait une série de pièces toutes originales destinées aux jeunes musiciens et commandées à de grands compositeurs contemporains. Ceci lui a permis de rencontrer Pierre Boulez et de recevoir ses conseils.

Le critique du journal Le Monde Pierre Gervasoni, présent à ce concert, a salué en Gaspard Dehaene « un jeune pianiste à l'explosivité racée ».
Il s'est produit à maintes reprises en concert, récitals en solo et musique de chambre, sollicité par différents festivals : Jeunes talents de Loudun (invité 2 fois, il y a joué notamment à 4 mains avec Cyprien Katsaris), Vénéjan, Piano en Valois, Fondation La Borie de l'ensemble instrumental de Limoges, Piano en Saintonge, Paunat, Musique en Bourbonnais, Festival des Jeunes Interprètes du Boulou, Festival Chopin de Bagatelle en juin 2011. Le 22 janvier 2011, il a joué avec l'orchestre d'Auvergne le Concerto à 2 pianos de Mozart.

Il a participé à l'événement télévisé par France 3 Bon anniversaire, Monsieur Chopin regroupant une soixantaine de pianistes au Tarmac de Châteauroux et à la Salle Pleyel.

Le 10 août 2011, il a été invité à Pékin pour donner un récital dans le cadre du 4e Festival International des jeunes artistes.

Il est invité au festival de Nohant en juillet 2012 à participer à la master-classe de Yves Henry, ainsi qu’à la Roque d’Anthéron en aôut 2012, dans le cadre des ensembles en résidence de musique de chambre, avec l’altiste Adrien Boisseau.

Il exerce son art sur la planète musique à l'international. Depuis son succès au festival de la Roque d'Anthéron, ses succès sur France musique où il est régulièrement invité, il est devenu un artiste très courru des grands festivals et c'est par amitié pour l'équipe du Festival Musiques & Passions et pour son public châleureux qu'il se produira à Clermont.

Haut de la page

Jean-Luc Béa

BEA

Le Musicien Jean-Luc Béa a étudié la guitare au conservatoire d'Orsay avec P. Jouanneau et au conservatoire de Montpellier avec E. Laumet dont il devient l'assistant en 1978 après avoir obtenu La médaille d'or. Il a également travaillé avec les professeurs les plus réputés : A. Lagoya, B. Davezac, M_ et E. Franceries, R. Dyens, F. Verba...
Ses derniers postes étant professeur au conservatoire de Béziers et à l'école municipale de musique d'Agde. Le peintre
Jean-Luc Béa peint depuis la petite enfance. Après avoir délaissé la peinture quelques années pour se consacrer à l'enseignement de la guitare (aux conservatoires de Montpellier et de Béziers), il se passionne, en 1984 pour l'aquarelle. Il participe à quelques concours de peintres dans la rue (5 premiers prix) et fait des expositions personnelles (Béziers, Montpellier, Orsay, Laval, Lagrasse, Lamalou...) où quelquefois coincident musique et peinture. Toutes les aquarelles sont réalisées sur le motif, ses dernières réflexions portent une attention toute particulière sur le thème de l'eau et sur la cité d'Agde_

Pianiste prodige, 1_ Albeniz quitte sa famille à 8 ans pour parcourir l'Europe où il mènera une vie aventureuse_ Fondateur de l'école espagnole, certaines de ses pièces évoquent l'âme andalouse_ IL se rendra célèbre à la fin de sa vie avec Iberia Asturias appelée aussi Légende et Zambra Ganoina sont tirées de la Suite Espagnole, composée après son retour en Espagne en 1886_ Asturias est assurément connue de tous grâce à sa transcription à La guitare pour laquelle elle semble avoir été écrite. Nocturno/ F. Moreno Torroba (1891)
Torroba s'est fait entendre comme chef d'orchestre dans toute l'Europe_ Ses zarzuelas l'ont rendu célèbres et ses compositions pour guitare ont ce parfum d'Espagne et de sa culture_
En Los Trigates/ Joaquim Rodrigo (1902)
Né en 1902,1_ Rodrigo est aveugle à 3 ans_ IL se consacre à la musique dans la tradition d'Albeniz, de Falla et Turina. Compositeur pour divers instruments, ce sont ses oeuvres pour guitare qui le feront connaître en principalement le célébrissime Concerto d'Aranjuez, créé en 1940_ En Los Trigales avec Entre Olivares furent composés en 1958 sous le titre Par Los campos de Espana_ Hommage/ Manuel de FaLLa (1876-1946)
Bien que de nombreuses transcriptions de pièces tirées du Tricorne de la Vie brève ou de L'Amour sorcier aient été faites pour une ou plusieurs guitares, de Falla n'a écrit qu'une pièce pour guitare malgré les sollicitations d'Andrés Segovia_ Hommage au tombeau de Claude Debussy est considéré comme la première pièce pour guitare d'écriture contemporaine_ Elle comporte quelques notes tirées de la Soirée dans Grenade de Debussy et est basée comme elle sur un rythme de habanera_
Estudio sin Luz/ Andrés Segovia (1893-1987)
La légende Segovia commence dès son enfance et s'étend sur près d'un siècle_ Etant son propre élève et professeur, il fera rentrer la guitare dans les salles de concert_ Par un travail acharné, il élargira son répertoire par des transcriptions et des oeuvres qu'il sollicitera des compositeurs contemporains_ A_ Segovia a composé Estudio sin luz à la suite d'une opération des yeux_ Flamenco/ Jean-Luc Béa
-Siguiriyas
-Bulerias

Haut de la page

François Olivier

Il est l'organiste titulaire de l'orgue de choeur de l'église Saint-Eustache à Paris depuis 2004.

Tout en étant Petit-Chanteur à la Maîtrise d'Antony, il étudie l'orgue avec Odile Bailleux puis Louis Robilliard au CNR de Lyon (1er Prix, Prix de Perfectionnement), et Pierre Pincemaille pour l'improvisation à l'orgue au CNR de Saint-Maur (1er Prix).

Il participe à plusieurs concours internationaux d'orgue et obtient notamment le Prix du Public au concours d'interprétation de musique classique française de Bordeaux en 2000.

François Olivier se produit comme accompagnateur, soliste, ou encore au sein de formations orchestrales diverses. Ses activités l'ont d'ailleurs mené à travers de nombreux festivals français, ainsi qu'à l'étranger.

Par ailleurs, François Olivier est titulaire d'une Maîtrise de Musicologie obtenue en 2004 à l'Université de Paris-Sorbonne.

Organiste titulaire de l'orgue de choeur de l'église Saint-Eustache à Paris depuis 2004, François Olivier est également Directeur musical des Petits Chanteurs de Nogent - Les Moineaux du Val de Marne, un des seuls chœurs de garçons en France.
Tout en étant Petit-Chanteur à la Maîtrise d'Antony, il étudie l'orgue avec Odile Bailleux puis Louis Robilliard au CNR de Lyon (1er Prix, Prix de Perfectionnement), et Pierre Pincemaille pour l'improvisation à l'orgue au CNR de Saint-Maur (1er Prix).
Il participe à plusieurs concours internationaux d'orgue et obtient notamment le Prix de Public au concours d'interprétation de musique classique française de Bordeaux en 2000.
François OLIVIER se produit comme accompagnateur, soliste, ou encore au sein de formations orchestrales diverses. Ses activités l'ont d'ailleurs mené à travers de nombreux festivals français, ainsi qu'à l'étranger, notamment aux Etats-Unis.

Haut de la page

The Grégorian Voices

Les maîtres du chant grégorien
Au printemps 2011, le groupe THE GREGORIAN VOICES a repris sa tournée en Europe. Georgi Pandurov, le directeur musical et ces huit solistes exceptionnels recueillent l’héritage du chœur d’hommes GLORIA DE.
Huit chanteurs bulgares aux voix impressionnantes vous présentent le monde des chants grégoriens. Vêtus de frocs traditionnels, ils créent une atmosphère mystique. Vous vivez un concert varié avec un mélange de chants grégoriens, de musique ecclésiastique orthodoxe et de chants de l’époque de la Renaissance et du Baroque. Complété par des chansons classiques de la musique moderne, ce concert est un plaisir auditif fabuleux et incomparable

LE PROGRAMME


PREMIÈRE PARTIE : 1. Ave Maria… Virgo serena 2. Ave maris Stella – Anonyme 3. Salve Regina – Tono solemne 4. Terirem – Johan Kukuzel 5. Adoro Te Devote 6. Kyrie – Misa „Orbis Factor“ 7. El Grillo – Josquin des Prez 8. Gospodi pomilui – Anonyme 9. Cantate Domino – Heinrich Schütz 10. Pie Jesu – A.L.Weber 11. Ameno – Era
DEUXIÈME PARTIE :
1. Bonzorno Madonna – Antonio Scandello 2. Innocentes – G.P da Palestrina 3. Benedictus – Orlando di LAsso 4. Sacrum convivium – L. da Viadana 5. Lapidaverunt Stephanum – Matteo Assaia 6. Hallelujah – Leonard Cohen 7. Knockin on Heavens Door – Bob Dylan 8. Imagine – John Lennon 9. Saling – Rod Stewart
10. The Sound of Silence – Paul Simon
RAPPEL :
11. Amazing Grace – John Newton
12. We are the World – M.Jackson & L.Richie
12. Thank you for the Music - ABBA

Haut de la page

Marie Cécile Lahor

& Thierry Micalet

Marie-Cécile Lahor et Thierry Micalet interpréteront à l'orgue et à la trompette des œuvres de Jean-Sébastien Bach,  Haendel, Vivaldi, Torelli, Buxtehude et Mouret. 

Née en 1982, Marie-Cécile Lahor suit la majorité de son cursus musical au conservatoire national de région de Montpellier et après avoir obtenu son diplôme d'Etudes musicales, elle entreprend l'étude du clavecin et de la basse continue. Depuis janvier 2008, elle enseigne l'orgue et le clavecin au conservatoire à rayonnement municipal de Sète ainsi qu'à la formation d'organiste du centre diocésain de musique sacrée de l'Hérault et en janvier 2013 elle a rejoint l'équipe des organistes de la cathédrale de Montpellier.

Thierry Micalet est trompettiste, formé à la trompette à l’école de musique de Béziers dans la classe de Claude LINON. Il intègre ensuite le Conservatoire National de Région de Montpellier dans la classe de Guy APTEL. Il parfait la pratique de son instrument lors de master class auprès d’Eric AUBIER, pédagogue et trompettiste de renom. Il intervient aussi dans des formations instrumentales et vocales de la région de Sète. Co-organisateur des Rencontres internationales autour d’un orgue de la décanale Saint Louis à Sète.

Marie-Cécile et Thierry Micalet se retrouvent régulièrement pour assurer conjointement l'animation liturgique à Notre-Dame de Tables de Montpellier.  

Concerto en Ré mineur (BWV 596) de JS BACH / A.VIVALDI
Allegro-Grave-Fugue/Largo & Spicato/Allegro
Orgue

-Concerto en Sib Majeur de T. ALBINONI
Allegro-Andante-Allegro
Orgue & Trompette

-Pièce en Sol Majeur (BWV 572) de JS BACH
Très vitement-Gravement-Lentement
Orgue

- 1er mouvement du concerto en Ré mineur de A. MARCELLO
Orgue & Trompette

-Prélude et Fugue en sol Majeur (BWV 541) de JS BACH
Orgue

-Concerto en Ré majeur de G. TORELLI
Allegro-largo-vivace-Largo-Allegro
Orgue & Trompette

-Fanfares en Rondeau de JJ MOURET
Orgue & trompette

Haut de la page

Les grandes voix
des cosaques KOUBAN

Un véritable voyage musical et culturel au cœur de la vieille Russie.

 

L'ensemble polyphonique russe KOUBAN exclusivement composé d'artistes professionnels russes et ukrainiens réunit les plus belles voix issues d'opéras prestigieux, tels ceux de Saint-Pétersbourg, Moscou, Kiev ou encore d'anciens solistes des choeurs de l'armée rouge. La popularité grandissante des Cosaques du Kouban les a portés sur les meilleures scènes internationales, dans les cathédrales, les plus grandes églises et sur des scènes prestigieuses en France, Belgique, Grande-Bretagne et Suisse :
Paris : cathédrale américaine, St Germain des Prés, St Sulpice, UNESCO Bruxelles : cathédrale st Michel, ainsi que dans de nombreux festivals:
Festival international de l'Abbaye de Sylvanès,
Festival international de musique sacrée de Montpellier,
Festival du Pays Briard, Automne musical de Taverny,
à la télévision et sur les radios:
Les fabuleux destins - FR3, Thé au café France2, Toute la nuit ensemble France5, RFI…

A travers quatre programmes ils nous emmènent dans un véritable voyage musical et culturel au coeur de la vieille Russie. Il ne s'agit pas d'un groupe folklorique mais d'un ensemble résolument contemporain qui puise cependant son inspiration aux sources de la tradition.

• «En fait de choeur ils ne sont ici que sept or on en entend vingt voire trente. Exploité jusqu'à ses limites, l'art polyphonique démultiplie les partitions servies par une basse, un baryton, deux ténors et un contre-ténor."» — La Provence

• «Des basses profondes aux aigus cristalins leurs voix couvrent trois octaves et demi au total. Véritable phénomène de l’art vocal, cette formation russe est considérée comme l’une des meilleures en Europe.» — Ouest-France

Haut de la page

(violon) et Conrad Wilkinson (piano)

programme:

Fantasiestucke Op.73 - Robert Schumann
L'air de Lensky de l'opéra Eugène Onegin - P. Tchaikovsky
Sonate N°3 Op.108 - Johannes Brahms
"Nigun" - Ernest Bloch


Stéphanie Boutonnier - violon

Née le 25 Août 1979, Stéphanie Boutonnier De Malefette
commence ses études de violon au Conservatoire de Romans.
En 1987, lors d'une audition, elle est remarquée par Tibor Varga qui
l'invite à Sion (Suisse). Elle poursuit ses études musicales, tout en
suivant régulièrement les académies Tibor Varga.
En 1992,
Stéphanie rencontre des solistes de Moscou avec qui elle
perfectionne sa technique. De 1997 à 2000, Stéphanie étudie en
Italie à la très célèbre fondation musicale de Fiesole, sous la direction
de Pavel Vernikov.
Titulaire de nombreux prix, Stéphanie se produit
avec des artistes de renommée internationale en France, Italie,
Espagne, Argentine, Chine... Elle fait également partie de la
Formation Mare Nostrum Musicae.



Conrad Wilkinson - piano

Formé au London College of Music et au Conservatoire de Moscou, Conrad Wilkinson a été lauréat du « Holmes Prize » et du « John Ireland Prize ». A la suite de quoi, il s’est produit dans divers récitals et a effectué des tournées de concerts avec orchestre en jouant notamment Beethoven et Rachmaninov.
A Moscou il a reçu l’enseignement de Alexi Nasedkin ( comme Vladimir Horowitz et Emile Gilels, eux-mêmes élèves de Heinrich Neuhaus). A Londres, Il sous la direction de John Mc Cabe et Andrew Wilkinson
Maîtrisant un large répertoire, Conrad est sollicité aussi bien pour des récitals que pour des concerts et il se produit régulièrement en France et à l’international (Europe et Asie notamment) Il a donné les premiers récitals publics de création d’oeuvres contemporaines pour le SPNM de Londres (Société pour le Promotion de la Musique Contemporaine).Il a interprété en direct pour Radio Classic FM en Angleterre un récital Chopin, Satie, Mozart et Balakirev. 2016/17, Conrad Wilkinson est pianiste en residence avec la soprane Ulrike Van Cotthem au Théâtre Minotaure, Béziers.
Apres avoir créé deux festivals à Lodève, notamment avec la participation des sœurs Labeque, en 2018, Conrad Wilkinson a créé «Ville -9-Classique» - neuf concerts et repas à Villeneuve les Béziers et cette année il dirige le festival «Musique en Vignes» à Montpeyroux.
"Wilkinson a montré tout son art musical. Il a joué avec assurance et brillance." Irish Times "
...n'est pas apparu seulement comme un tour de force technique, mais aussi comme une expérience musicale et poétique exceptionnelle." LCM Magazine
"...une élégante virtuosité" The Advocate - Les Antilles


Conrad Wilkinson https://www.pahaska-production.com/conrad-wilkinson

Haut de la page

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
logos
 

Parce que, plus que jamais, nous avons besoin de musique.

Si vous ne recevez pas encore, quelques jours avant chaque concert, nos rappels par e-mail, cliquez alors sur ce lien et envoyez-nous le message qui s'ouvrira . Ainsi vous ne manquerez plus jamais un de nos concerts.